Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

COURSE PROMO 500 CUP ALES

 

Après deux bonnes séances d’ostéopathe, je vais bien voir si mon bras droit me fera encore souffrir ce week-end! Arrivé sur le circuit le jeudi matin, je décharge vite la moto car on est les premiers à rouler et nous n’avons que 4 séances d ‘essais sur deux jours! La première séance se passe bien mais je ne suis pas très à l’aise sur ce circuit. La deuxième séance d’essai est à 14H00, il fait déjà très chaud et météo France annonce encore plus chaud pour les jours suivants. La séance se déroule bien mais je n’arrive pas à accélérer mon rythme, je suis en 1.26 min alors que les premiers sont déjà en 1.23 min. Dans la soirée, je fais quelques réglages des amortisseurs pour compenser ce circuit très bosselé. 

Le vendredi durant les deux séances, je n’arrive toujours pas à améliorer mes chronos, je vais passer un mauvais week-end si je ne m’énerve pas un peu. De plus la chaleur est vraiment pesante, il fait 36 degrés à l’ombre, mais il n’y a pas d’ombre!!

Samedi matin, la séance qualificative se déroule à 11H30, sous 35 degrés. Après 5 tours, où je me suis bien senti avec des pneus neufs, je rentre au stand pour boire un peu et savoir mon chrono. Je suis en 1.24,8 min. C’est pas si mal mais je sais que je peux améliorer. Je repars, mais durant deux tours, je ne peux pas faire mieux care il y a beaucoup de monde sur la piste, mais au dernier tour, j’améliore de 8 dixièmes, ce qui me classe cinquième des qualifications. Très bien, je ne m’attendais pas à être aussi rapide. Durant l’après midi, on parti se baigner dans une rivière, le gardon, pour se rafraichir un peu car la chaleur est étouffante.

 

La première finale.

A 09H20 nous voila sur la pré-grille, et je me demande si mon bras droit tiendra les quinze tours de course. Je prends un bon départ mais je me fait enfermé dans le premier virage, je freine et laisse passer beaucoup de monde. Je dois me retrouver aux alentours de la dixième place. Je repasse assez rapidement quelques concurrents pour passer le premiers tour en huitième position. Les trois premiers se détachent rapidement et nous formons un groupe de cinq à ce battre pour la quatrième place. Après une belle lute, je réussi à prendre la tête du groupe et à creuser un léger écart, mais il reste encore cinq tours. Mon bras ne me fait pas souffrir, c’est un très bon point. Le troisième à beaucoup d’avance et le groupe derrière moi se bataille beaucoup ce qui me permettra de garder ma quatrième place à l’arrivé. Je suis très heureux de cette place car je n’aurai jamais pensé faire aussi bien sur ce circuit.

 

La deuxième finale.

14H00, et près de 40 degrés!! On fond. Pour cause de canicule, les courses sont réduites, on ne fera que 15 tours au lieu des 16 initialement prévus.  Je prends un départ correct et me déporte sur la droite de la piste pour ne pas être enfermé comme à la première course. Je suis cinquième à la sortie de ce virage mais un concurrent tente de passer à l’intérieur nous élargis tous les deux, et deux autres en profitent pour nous passer. Une belle bataille commence et elle durera 8 tours. Mais pendant ce temps les quatre premiers prennent le large. Au huitième tours j’arrive à creuser un écart suffisant sur mes poursuivants pour ne plus me faire passer sur un freinage. J’aperçois au neuvième tours que Aurélien est sur le coté, mais que sa machine n’est pas abimé, un problème mécanique sans doute. Je réalise alors que je suis quatrième et que le troisième, Olivier, n’est que quelques secondes devant moi! Je me concentre sur mes trajectoires et tente de remonter sur lui. J’ai la gorge sèche et je ressent la fatigue du à la chaleur, mais ce n’est pas grave j’ai peut être l’occasion de faire podium!! Je me retrouve derrière Olivier (qui avait fini derrière moi en première manche) à trois tours de l’arrivé. Je le passe de suite car je suis plus rapide que lui dans la première partie du circuit et je tente de m’échapper! Mais il s’accroche et me refait les freins un peu plus loin! Je n’arriverai pas à m’en défaire. Je décide de rester derrière lui et je prévois de le passer dans le premier virage du circuit lors du dernier tour et de fermer les portes après. 

Mais voila, dans l’avant dernier tours on double un attardé qui m’oblige à freiner à l’entré de la ligne droite et je perds une vingtaine de mètres sur Olivier; mon plan tombe à l’eau! Finalement c’est lui qui m’a fermée les portes durant tous le derniers tours et je passe la ligne derrière lui. Je me dis que finalement faire deux fois quatrième ce week-end ce n’est pas si mal vu les difficultés rencontrées durant les essais. On  se félicite mutuellement dans le tour d’honneur, comme souvent. Arrivé dans les stands, ma femme et mes amis me sautent au cou et me disent que je suis troisième, j’ai du mal à les croire. Mais ils m’expliquent que Thibaut, qui était en tête à chuté au bout de 5 tours. Je suis exténué, et j’ai du mal à réaliser que je suis troisième, mais le speaker m’appelle, il faut aller sur le podium! Ca y est je réalise. Une petite interview où je ne sais pas trop quoi dire et je monte sur le podium à la limite du malaise du à la chaleur et la déshydratation. Mais quel bonheur!!Enfin une coupe et la fameuse casquette Dunlop, la même que celle des vainqueur en Moto2!!!

 

Le bilan du Week-end est très bon, mon premier podium, et je remonte à un seul point du cinquième (qui avait 22 points d’avance durant la course du Mans que je n’ai pas faite) et à 37 points du quatrième. J’espère rééditer l’exploit à Ledenon début septembre mais ce sera plus dur sur ce circuit!

Partager cette page

Repost 0
Published by